Main tenant une feuille de tapia

Projet TAPIA, reforestation à Madagascar depuis 2010

PROJET TAPIA, REFORESTATION A MADAGASCAR

Main tenant une feuille de tapia

Depuis 2010, l’ONG « Planète Urgence » est engagée à Madagascar pour la préservation de la forêt de tapia, arbre endémique des hautes terres centrales de Madagascar.

Fonctions du tapia

Le tapia représente une importante source de revenus pour la population locale. En effet, il est utilisé comme bois de chauffe et pour la production de charbon de bois. Il est le principal combustible des habitants de Tananarive, la capitale. Le bois de tapia est également utilisé en tant que bois de construction : piliers pour les habitations, piquets de clôture pour le bétail, etc. Cet arbre produit aussi de grandes quantités de fruits comestibles. La forêt de tapia permet le développement de champignons comestibles, également commercialisables.

Par ailleurs, la forêt de tapia contribue grandement à la stabilité des sols, de par son système racinaire avec rejets. Cette région est très sensible à l’érosion qui entraîne une baisse de la productivité des sols, dans lesquels sont cultivés le riz, principal aliment des Malgaches et qui a pour conséquence l’aggravation de l’insécurité alimentaire déjà précaire.

Il contribue également à la préservation des sources d’eau.

Son écorce épaisse et son feuillage difficilement inflammable font du tapia un arbre plutôt résistant aux feux de brousse (fréquents à Madagascar).

Le tapia abrite un ver à soie endémique, le landibe (qui se nourrit du feuillage). Cette soie sauvage est utilisée pour le tissage traditionnel des linceuls (lambamena). La soie landibe sert également à la fabrication d’écharpes (lamba). Le port du lamba est bien ancré dans les mœurs de toutes les classes sociales malgaches, ce qui rend ce produit intéressant à la fois pour les locaux et pour les touristes.

Malheureusement, la forêt de tapia est surexploitée et grandement déforestée. Cela entraîne une détérioration des écosystèmes et fragilise les ressources économiques des populations locales déjà très pauvres. Les pressions subies sont importantes, et vont de la collecte trop importante de nymphes de ver à soie (à des fins commerciales ou pour s’alimenter), à l’invasion d’espèces à l’intérieur des forêts de tapia (notamment le pin) au détriment du tapia. Ces pressions sont aussi dues à une forte croissance démographique qui engendre un besoin grandissant en espace libre à des fins immobilières.

Reforestation et préservation des écosystèmes

L’objectif de « Planète Urgence » est, d’une part, de restaurer la forêt de tapia tout en tenant compte des besoins des locaux en bois, et d’autre part de soutenir les communautés grâce au développement de filières économiques complémentaires (apiculture, maraichage) et les sensibiliser à la préservation des écosystèmes. Le tout se faisant en concertation avec les membres des VOI (organisations communautaires locales).
Groupe de malgaches dans serre de tapia

Pour se faire, Planète Urgence aide les communautés à planter des arbres à vocation bois-énergie, en complément du tapia, afin de répondre à leurs besoins et maintenir en même temps la faune et la flore spécifiques aux écosystèmes de la forêt de tapia .

La destruction massive du fourrage des landibes a entraîné une diminution drastique de la production de cocons de soie. En appuyant à la croissance de la population de vers à soie par la reforestation en tapia, Planète Urgence permet aux communautés de maintenir leur développement économique local.

Cela passe également par la mise en place concertée avec les VOI d’aménagements pour gérer durablement les ressources naturelles.

plant de tapia pour reforestation

Le projet TAPIA consiste donc en la protection, la restauration et la réduction durable de la pression humaine sur la forêt de tapia au travers de l’augmentation du couvert forestier naturel par le reboisement. Il a également pour but d’assurer des revenus complémentaires aux communautés en plantant des essences variées à vocation bois-énergie (ainsi qu’à la production de miel) et de soutenir les activités valorisant la production locale et durable de produits forestiers autres que le bois, et des ressources naturelles provenant des écosystèmes restaurés et préservés.

Retrouvez notre engagement avec Planète Urgence  ici

Pour des informations complémentaires ou pour découvrir les autres projets, consultez Planète Urgence